3.2 - 13 avis

Maison Sainte-Monique association Notre-Dame-de-Bon-Secours

Paris 14e

2688€ / mois
(à partir de)
3.2 - 13 avis

Maison Sainte-Monique association Notre-Dame-de-Bon-Secours

Maison Sainte-Monique association Notre-Dame-de-Bon-Secours

icône maison EHPAD
Établissement privé non lucratif (association loi 1901 reconnue d'utilité publique)

icône peopleCapacité de 130 résidents

icône oeil 1286 vues

 

 

Contacter l'EHPAD

L'établissement répond sous 12h en moyenne

à partir de 2 688 € / mois
Personnaliser mon tarif
Maison Sainte-Monique association Notre-Dame-de-Bon-Secours Paris 14e

Maison Sainte-Monique association Notre-Dame-de-Bon-Secours
66 rue des Plantes
75014 Paris 14e

Capacités d'accueil et tarifs

Nous décrivons les différents types d'hébergement et les tarifs associés.

Service d'accueil

Personnes âgées dépendantes

Unité de vie protégé (UVP) pour personnes atteintes d'Alzheimer comprenant 21 chambres

Descriptif des chambres

Chambre simple

108 lits permanents

à partir de 2 688 € / mois

Chambre simple au sein d'une unité Alzheimer

21 lits permanents

1 lit temporaire

tarif sur demande

Chambre double

Capacité non communiquée

à partir de 2 688 € / mois

Avis

3.2 - 13 avis

Nous rassemblons tous les avis disponibles dans l'espace publique sur cet établissement.

Partager mon expérience sur cet établissement

Anne
Il y a 1 semaine

très mauvaise : trop chère pour des prestations à minima : le médecin coordinateur n'est pas présent , plus occupé par son cabinet libéral et ses fonctions auprès de l'ARS qui lui permet de faire passer des décrets à l'avantage des médecins : un décret du 02/11 de 2011 n'est pas appliqué :Le Décret du 2 septembre 2011 sur le temps de présence obligatoire en EHPAD, soit de 50%. Quant au coordinateur il est sensé d'être là à 100% : le médecin coordonnateur devrait avoir un pouvoir hiérarchique mais limité : s'il est "chef des soins, en assurant l'encadrement médical de l'équipe soignante" comme préconisé dans le décret, il doit être présent à 100 % ! Sinon, sa présence à temps partiel ne lui permet ni de contrôler ni de maîtriser, alors que sa responsabilité est engagée. ce qui n'est pas le cas à Ste Monique, personne ne sait qui c'est et quand une personne tombe sur son bras avec suspicion de risque de fracture : pas de médecin...J'ai connu cet hôpital avant qu'il passe en Ehpad, ce n'est pas du tout la même ambiance : une directrice qui change régulièrement, un turn over des aides soignantes qui ne connaissent pas toujours les résidents et un coordinateur inexistant , les autres médecins sont invisibles sollicités par les infirmières si elles jugent cela nécessaire. une alimentation déplorable (le cuisinier précédent a été remplacé qui apparemment avec des légumes déshydratés, surtout les pomme de terre et malheureusement le régime quotidien consiste en purée matin et sir tous les jours de la semaine.Pas de légumes et fruits frais : a la famille de compenser. Au prix que ça coûte c'est abusif.

Anne
Il y a 1 semaine

très mauvaise : trop chère pour des prestations à minima : le médecin coordinateur n'est pas présent , plus occupé par son cabinet libéral et ses fonctions auprès de l'ARS qui lui permet de faire passer des décrets à l'avantage des médecins : un décret du 02/11 de 2011 n'est pas appliqué :Le Décret du 2 septembre 2011 sur le temps de présence obligatoire en EHPAD, soit de 50%. Quant au coordinateur il est sensé d'être là à 100% : le médecin coordonnateur devrait avoir un pouvoir hiérarchique mais limité : s'il est "chef des soins, en assurant l'encadrement médical de l'équipe soignante" comme préconisé dans le décret, il doit être présent à 100 % ! Sinon, sa présence à temps partiel ne lui permet ni de contrôler ni de maîtriser, alors que sa responsabilité est engagée. ce qui n'est pas le cas à Ste Monique, personne ne sait qui c'est et quand une personne tombe sur son bras avec suspicion de risque de fracture : pas de médecin...J'ai connu cet hôpital avant qu'il passe en Ehpad, ce n'est pas du tout la même ambiance : une directrice qui change régulièrement, un turn over des aides soignantes qui ne connaissent pas toujours les résidents et un coordinateur inexistant , les autres médecins sont invisibles sollicités par les infirmières si elles jugent cela nécessaire. une alimentation déplorable (le cuisinier précédent a été remplacé qui apparemment avec des légumes déshydratés, surtout les pomme de terre et malheureusement le régime quotidien consiste en purée matin et sir tous les jours de la semaine.Pas de légumes et fruits frais : a la famille de compenser. Au prix que ça coûte c'est abusif.

A.
Il y a 4 semaines

Affligeant : des économies sur l'alimentation, laquelle se contente de purée à partir de flocons déshydratés pareil pour les oeufs. C'est dommage, il y avait un cuisinier qui servait une alimentation variée ce qui n'est plus le cas aujourd'hui : une alimentation pauvre en protéines, et en vitamines. Si votre âge est proche des 95 ans, aucun prise en charge de votre pathologie sera prise en charge, dixit le médecin. Un médecin soit disant coordinateur mais globalement absent, préoccupé par son cabinet médical et sa fonction à l'ARS où il fait passer des décrets en faveur de la liberté de présence ou non des médecins. Enfin un turn over du personnel soignant qui pénalise les patients faute d'une connaissance approfondie des résidents.

Tamaris K.
Il y a 4 mois

J'ai été ravie de la prise en charge de notre amie, personnel à l'écoute. Merci !

Balance T.
Il y a 8 mois

Établissement immonde dans un état catastrophique et d'une saleté inimaginable, avec un personnel non diplômé, incompétent, grossier, paresseux encadré par de véritables immondices. Un dépotoir abject à tous le niveaux et à fuir absolument.

Eric D.
Il y a 9 mois

Joaquim C.
Il y a 1 année

Vicky S.
Il y a 2 années

UNE HONTE cet établissement.
Des prix exorbitant pour un service déplorable.
Des locaux déprimants, un service en sous effectif, aucun geste doux et compréhensif envers les résidents.
Si le résident ne mange pas, ce n’est pas grave, personne ne prend le temps d’essayer de faire manger la personne, donc il ne faut pas etre étonner si vous retrouvez vos proches d’une maigreur sans nom.
Ils parlent d’eux comme des enfants, comme si le résident ne pouvait pas entendre.
Du manque de respect envers les résidents, des vols à répétition et un manque de sérieux total.
On nous parle d’un Ehpad religieux: Où sont les messes et les moments pour les personnes pieuses ? Et quand il y a des voles de chapelet, ça ne dérange personne?
Comment bien vivre dans un établissement quand on enferme un résident 24h/24h 7j/7j dans sa chambre, en lui interdisant de sortir pour manger avec les autres ?
Les mettre dans un fauteuil roulant est plus simple pour eux que prendre du temps à les faire marcher ! Sauf que pour rappel, à partir d’un certain âge, si vous habituer une personne à ne plus marcher, et bien cette personne devient dépendante et ne remarchera plus !
Nous avions apporté une télé ainsi qu’un ordinateur avec une clé 4g pour lui apporter tout le confort et tous ses repaires, au bout de 4 mois rien n’était installé malgré plusieurs relances . Bien entendu, nous n’avions pas le droit de s’en occuper nous-même !
La cerise sur le gâteau : un autre résident venait dans la chambre et tapait notre aîné, mais cela inquiète personne !
Nous en retiendrons une seule chose : NE JAMAIS METTRE NOS AÎNÉS DANS UN EHPAD.
A FUIR DE TOUTE URGENCE !!!!!!!!!

Claude V.
Il y a 4 années

Triste lieu, peu de soin des résidents, je déconseille clairement.

Patrice P.
Il y a 4 années

Jp C.
Il y a 4 années

Très bon Ehpad. Bon accueil.

Paris P.
Il y a 4 années

Cecilia G.
Il y a 6 années

Partager mon expérience sur cet établissement

Les questions les plus fréquement posées

Actuellement, cet établissement a 7 places disponibles sur une capacité totale de 130 lits.

Nos équipes peuvent se charger de contacter cette maison de retraite et vous accompagner dans vos démarches

Prendre rdv pour visiter l'établissement

Suivant les prestations que vous choisissez et le niveau de dépendance (GIR) de la personne résidente le tarif proposé par cet établissement va de 2688 € à 3749 € par mois.

De nombreuses aides de l’Etat, de la région, du département et de la commune vous permettent de réduire le coût de votre séjour (APA, APL, ASH, ASPA, etc.).

Personnaliser le prix de votre séjour

Nous sommes Mazette

Lancée fin 2021, Mazette est une plateforme gratuite d'information sur les maisons de retraite et d'accompagnement dans le dépôt de dossier et le financement du séjour.

Nous sommes une équipe de 5 personnes dédiée à simplifier l'accès au monde des établissements (médicalisés ou non) accueillant des seniors (dépendants ou non).

Mis à jour par Marina
le 02/10/2023

Découvrez d’autres possibilités d’hébergement Paris et aux alentours